Techniques de base du dessin

Savoir poser les lignes d’un visage, d’un corps ou d’un objet est l’art premier d’un artiste. Fusain, mine de plomb, sanguine, plusieurs techniques existent.
A l’origine le dessin servait seulement de base à la réalisation d’une peinture (huile, aquarelle…). C’est à partir du XVe siècle que le dessin est reconnu comme un art à part entière.

Il existe plusieurs outils de base dans l’art du dessin dont le fusain, le crayon, la sanguine, les pastels…

Ces techniques peuvent être utilisées seules ou associées entre elles ce qui peut rendre des effets étonnants. Mais l’oeil de l’artiste reste avant tout essentiel et précède toute technique.

Savoir adapter les dimensions du modèle
L’artiste doit toujours avoir la même position face à son chevalet ou à sa planche à dessin et ne doit plus changer de place face à son modèle. Le bras doit être complètement tendu à chaque prise d’une mesure. L’élément essentiel est de bien localiser une mesure et de la conserver pour toutes les autres proportions du modèle. Il faut donc adapter la taille du modèle à la dimension du papier.

Les techniques du fusain et de la mine de plomb
Le charbon végétal est l’une des techniques les plus anciennes de l’humanité. Il est immédiatement disponible et ne demande aucune préparation préalable particulière. L’artiste s’appuyait sur des esquisses et des croquis au fusain afin d’établir son oeuvre finale. C’est seulement au XVe siècle que le fusain est reconnu comme discipline artistique à part entière.

L’utilisation de la mine de plomb est plus limitée que le fusain en terme d’effets de dégradés et de couleurs. Certaines mines sont enduites de cire afin d’améliorer la douceur du trait. Un crayon à mine dure est utilisé pour le dessin technique et précis alors qu’une mine tendre sera davantage utilisée pour réaliser une expression artistique.

La sanguine
La sanguine s’utilise de la même façon que le fusain mais son adhérence au papier est plus résistante et elle est moins poussiéreuse que le fusain. Elle est utilisée également pour les esquisses et les croquis. La sanguine est associée à une couleur rougeâtre mais elle peut être aussi plus sombre ou sépia.

L’estompe
L’estompage est l’une des techniques caractéristiques de tous les médiums secs (fusain, sanguine…). L’estompage permet d’obtenir les dégradés et les bases des clairs-obscurs du dessin. Il se réalise avec un chiffon, un coton tige, à la main. Le plus doux est celui que l’on réalise avec un pinceau ou un coton tige. On peut fondre certains traits tout en maintenant la netteté des contrastes des contours ce qui donne du relief au dessin.

Un dessin réalisé avec des médiums secs se dégrade toujours dans le temps. Il est donc utile de le fixer avec un produit approprié et de le conserver sous une feuille protectrice. Pour le conserver à long terme rien ne vaut l’encadrement.

Trouvez votre moitié sur le site de rencontre réservé aux + de 40 ans !  


(Re)
Trouvez l’amour sur ilovia !

Des célibataires de votre âge et de votre région vous attendent sur ilovia.com, le site de rencontres sérieuses réservé aux plus de 40 ans ! Venez vite faire leur connaissance !
A tout de suite sur ilovia !

ilovia.com

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.