Prends des vitamines, tu seras moins fatigué !


On entends souvent « Prends des vitamines, tu seras moins fatigué », mais comment fonctionnent ces petites substances sur notre organisme ?

Que l’absorption de vitamines se fasse sous forme naturelle de fruits, légumes, etc., ou de façon plus médicale sous forme de petites gélules vitaminées colorées, les vitamines sont très répandues dans notre société.

Elles contribuent à diminuer la fatigue, le stress et à augmenter la vitalité et l’énergie. Elles sont les bienvenues à l’entrée de l’hiver, au printemps ou à chaque moment où le corps ressent la fatigue.

Que sont les vitamines au juste ?

Les vitamines sont des substances organiques indispensables à la vie, et qui agissent à très faible dose. Ce sont des substances nécessaires en faible quantité, sans lesquelles toute réaction biologique serait impossible. L’organisme ne sait pas synthétiser, c’est-à-dire fabriquer les vitamines dont il a besoin.

Pour un bon équilibre, l’alimentation doit donc être variée afin que les quelques milligrammes de vitamines indispensables au bon fonctionnement soient apportés à l’organisme.

Quelles sont les conséquences lors d’un apport insuffisant ?

Le besoin journalier en vitamines varie d’un individu à un autre et évolue en fonction de l’état physiologique de la personne. L’apport doit tenir compte de l’âge, de l’état physique, de l’environnement et de certaines habitudes de vie telles que le tabagisme, la prise de médicaments, la prise de pilule contraceptive…

Un apport insuffisant d’une ou plusieurs vitamines peut provoquer une carence. Une carence prolongée provoque une avitaminose. On diagnostique souvent un manque en vitamine C.

Pour la petite anecdote, la maladie du scorbut liée à un manque réel de vitamines C a fait beaucoup de victimes parmi les marins, qui partaient de longs mois sur des bateaux et étaient privés de fruits et de légumes. Cela provoque une diminution de la résistance à la fatigue, un stress, une fragilité des vaisseaux sanguins (saignement des gencives).

La conservation des vitamines doit se faire à l’abri de la lumière, de l’air, de la chaleur. La cuisson doit se faire avec un minimum d’eau et éviter le trempage prolongé, car certaines vitamines sont hydrosolubles et se perdent dans l’eau. Il est préférable de cuire les légumes à la vapeur.

Gare au « survitaminage »

La surconsommation de vitamines peut être néfaste pour l’organisme. En effet, les vitamines sont éliminées par les urines. Une concentration trop forte en vitamine C, par exemple, peut entraîner des calculs rénaux.

Un excès de vitamine A peut augmenter les risques de fractures de la hanche.

En résumé

Les vitamines, oui, mais pas en surdosage, surtout dans nos pays industrialisés, car l’excès de bienfaits peut devenir néfaste pour l’être humain.

Une bonne alimentation, saine et équilibrée, peut suffire à apporter le nombre de vitamines nécessaires à un bon fonctionnement de notre corps.