Pourquoi certaines personnes aiment les épices, le sucre et d’autres détestent les saveurs amères?

Le goût est l’un des cinq sens. On distingue quatre saveurs élémentaires dans le goût: le salé, le sucré, l’acide et l’amer. Ces saveurs se développent grâce à l’action de la salive et les récepteurs des saveurs se localiseraient dans des zones bien spécifiques de la langue.

Mais pourquoi telle personne va préférer le sucré et une autre le salé? Les informations reçues par la langue sont traitées par le cerveau. Ce processus détermine le choix d’une personne pour consommer ou non un aliment.

La mémoire du goût
Nous apprenons le goût dès notre plus tendre enfance. Le choix des aliments se fait par rapport à l’environnement familial et aux relations échangées avec les parents. Il revient donc aux parents de faire goûter de nouvelles saveurs et d’initier les enfants au goût dans un contexte agréable. L’enfant dans ce cas garde en mémoire cette saveur en l’associant à un moment agréable. A l’état adulte une simple odeur pourra réveiller sa mémoire olfactive, gustative et il associera une saveur à un état de bien-être et à un moment agréable. C’est ce que l’on appelle « la madeleine de Proust ».

Les goûts socio-culturels
Les goûts ne sont pas identiques selon que l’on vit en France, en Chine ou Laponie! Les habitudes changent même en France d’une région à une autre. L’environnement, les ressources agricoles, l’économie, le climat sont autant sont autant de facteurs qui forgent nos habitudes alimentaires et qui conditionnent notre alimentation.

Le milieu social, la pratique d’une religion sont également des facteurs qui influencent notre mode de consommation. Il ne faut pas oublier aussi que l’industrie agro-alimentaire nous conditionne et nous incite à consommer certains produits en développant le goût pour le sucré par exemple.

Les habitudes alimentaires sont très difficilement modifiables à l’âge adulte. Les personnes âgées d’ailleurs ont un rapport très rigide avec la nourriture. On peut observer que certains éléments extérieurs tels que le tabac, certains médicaments, une mauvaise dentition peuvent émousser et altérer la perception du goût.

L’importance de l’odorat et de la vue dans le choix d’un aliment
La vue est le premier déclencheur de l’envie de goûter. La couleur, l’aspect, la texture sont des paramètres qui déclenchent l’envie de consommer.

Les odeurs et les arômes sont également importants dans le choix des aliments. D’ailleurs, nous constatons que nous ne percevons ni l’odeur ni le goût des aliments quand nous sommes enrhumés.

Le plaisir que procure le choix d’un aliment est indispensable à son assimilation et l’alimentation n’est pas seulement un apport énergétique pour l’organisme mais également un plaisir gustatif.
Le goût et la perception des saveurs sont infiniment variés d’une personne à une autre.Mais, heureusement, tous les goûts sont dans la nature !

Piment d’Espelette : comment l’utiliser ?

Le piment fait partie des légumes et sa couleur peut être verte ou rouge. Il est originaire d’Amérique du Sud. Christophe Colomb le ramène en Europe à la du fin du XVe siècle. Au départ, la plante est utilisée essentiellement comme condiment et comme conservateur des viandes et jambons.
Le fruit de cette plante de la famille du poivron relève les plats. La commune d’Espelette en a même fait sa spécialité. Il s’utilise comme le poivre pour épicer les plats selon son goût.

Comment utiliser le piment d’Espelette
Le piment n’est pas plus fort que le poivre. En revanche, il est beaucoup plus parfumé car il sèche très longtemps au soleil et dégage ainsi tous ses arômes. Il est utilisé depuis 5 siècles dans toute la cuisine basque à la place du poivre. Le piment se trouve sous forme de poudre, conserve, gelée et aromatise les pâtés, huile d’olive, moutarde, le vin et même le chocolat.

Savoir utiliser le piment…
Le piment peut s’utiliser en décoration sous forme de cordes, un peu comme l’ail tressé. Sa couleur rouge brun est très décorative dans une cuisine.

La fabrication de sa poudre est très simple. Il suffit de fendre le piment dans toute sa longueur et de retirer l’essentiel des pépins. Le couper en 3 ou 4 et le moudre finement et mettre cette poudre dans un bocal à l’abri de la lumière. Cette poudre accompagnera vos plats (attention usage modéré !).

Le piment brûle! Boire de l’eau pour éteindre le feu est inutile, mais la caséine contenu dans le lait est très efficace. Il faut également éviter de se toucher les yeux, le nez et autres muqueuses sous peine de brûlures graves et douloureuses.

Le piment est également un ennemi naturel pour les insectes et champignons. C’est donc un insecticide naturel à intégrer à son jardin.

Dans les pays chauds, les plats sont souvent agrémentés de piments et d’épices, non seulement pour le goût, mais également pour un effet bactéricide. Il permettrait de réduire les infections intestinales.

Espelette : c’est également un village basque à visiter
Le piment a été introduit au Pays basque, et notamment à Espelette, au XVIe siècle. Vers 1650, on commence des plantations de piments.

La fête du piment à Espelette se déroule chaque année le dernier week-end du mois d’octobre. C’est une grosse fête qui rassemble environ 20 000 personnes (alors que la commune compte 1800 habitants à l’année).

Espelette est bien connue pour sa gastronomie à base de piments. Ses tresses de piments décoratives pendues le long des façades et des fenêtres donnent un aspect particulier et « très pimenté » à cette pittoresque petite commune. Les rues embaument cette odeur douce et forte à la fois et les restaurants gastronomiques réveillent les papilles.

FREE to browse the Largest Online Dating Service!

Inscrivez-vous aujourd’hui et faites de nouvelles connaissances sur Zoosk

Les rencontres mobiles ! Recherchez et Flirtez depuis votre téléphone.
Explorez des milliers de contacts dans votre région sur zoosk, Facebook ainsi que votre téléphone portable !

Cliquez ici Si vous ne souhaitez plus recevoir ces messages.
989 Market Street. San Francisco, CA 94103
© 2012 Zoosk, Inc. Tous droits reservés.