Pourquoi certaines personnes aiment les épices, le sucre et d’autres détestent les saveurs amères?

Le goût est l’un des cinq sens. On distingue quatre saveurs élémentaires dans le goût: le salé, le sucré, l’acide et l’amer. Ces saveurs se développent grâce à l’action de la salive et les récepteurs des saveurs se localiseraient dans des zones bien spécifiques de la langue.

Mais pourquoi telle personne va préférer le sucré et une autre le salé? Les informations reçues par la langue sont traitées par le cerveau. Ce processus détermine le choix d’une personne pour consommer ou non un aliment.

La mémoire du goût
Nous apprenons le goût dès notre plus tendre enfance. Le choix des aliments se fait par rapport à l’environnement familial et aux relations échangées avec les parents. Il revient donc aux parents de faire goûter de nouvelles saveurs et d’initier les enfants au goût dans un contexte agréable. L’enfant dans ce cas garde en mémoire cette saveur en l’associant à un moment agréable. A l’état adulte une simple odeur pourra réveiller sa mémoire olfactive, gustative et il associera une saveur à un état de bien-être et à un moment agréable. C’est ce que l’on appelle « la madeleine de Proust ».

Les goûts socio-culturels
Les goûts ne sont pas identiques selon que l’on vit en France, en Chine ou Laponie! Les habitudes changent même en France d’une région à une autre. L’environnement, les ressources agricoles, l’économie, le climat sont autant sont autant de facteurs qui forgent nos habitudes alimentaires et qui conditionnent notre alimentation.

Le milieu social, la pratique d’une religion sont également des facteurs qui influencent notre mode de consommation. Il ne faut pas oublier aussi que l’industrie agro-alimentaire nous conditionne et nous incite à consommer certains produits en développant le goût pour le sucré par exemple.

Les habitudes alimentaires sont très difficilement modifiables à l’âge adulte. Les personnes âgées d’ailleurs ont un rapport très rigide avec la nourriture. On peut observer que certains éléments extérieurs tels que le tabac, certains médicaments, une mauvaise dentition peuvent émousser et altérer la perception du goût.

L’importance de l’odorat et de la vue dans le choix d’un aliment
La vue est le premier déclencheur de l’envie de goûter. La couleur, l’aspect, la texture sont des paramètres qui déclenchent l’envie de consommer.

Les odeurs et les arômes sont également importants dans le choix des aliments. D’ailleurs, nous constatons que nous ne percevons ni l’odeur ni le goût des aliments quand nous sommes enrhumés.

Le plaisir que procure le choix d’un aliment est indispensable à son assimilation et l’alimentation n’est pas seulement un apport énergétique pour l’organisme mais également un plaisir gustatif.
Le goût et la perception des saveurs sont infiniment variés d’une personne à une autre.Mais, heureusement, tous les goûts sont dans la nature !

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.