Techniques de base du dessin

Savoir poser les lignes d’un visage, d’un corps ou d’un objet est l’art premier d’un artiste. Fusain, mine de plomb, sanguine, plusieurs techniques existent.
A l’origine le dessin servait seulement de base à la réalisation d’une peinture (huile, aquarelle…). C’est à partir du XVe siècle que le dessin est reconnu comme un art à part entière. Continuer la lecture de « Techniques de base du dessin »

Régime après les fêtes

Les fêtes de fin d’année riment avec excès dans tous les domaines : les dépenses, l’alimentation… Les fêtes de fin d’année sont des périodes fastes pour les excès en tout genre et surtout dans le domaine de la nourriture. En cette période, la nourriture est abondante et manger est une activité sociale qui rapproche de la famille, des amis.

Comment perdre lestement les quelques kilos en trop ?

Se faire plaisir est essentiel pour le moral mais après les fêtes on se sent souvent lourd, et notre foie ressemble à celui du « canard gras » !

Bref voici quelques conseils pour remédier très rapidement à ces petits désagréments.

Consommer les aliments contenant beaucoup d’eau
Changer ses habitudes alimentaires et consommer fruits, légumes tels que concombre, tomate, qui sont faibles en calories et qui maintiennent un taux d’hydratation suffisant. Ne pas oublier également de boire un litre d’eau au minimum par jour.

Réduire la consommation de sucres
La période hivernale nous incite à consommer beaucoup de sucres. Mais nous pouvons obtenir l’énergie dont nous avons besoin dans d’autres nourritures moins riches en glucides.

Par exemple, privilégier les sirops ou jus de fruits sans sucres pour remplacer les boissons gazeuses.

Petite astuce également : préparez vous-même vos desserts et gâteaux et réduisez de moitié le sucre utilisé dans les recettes. Cela n’enlève ni la texture du dessert ni le goût et le fait de réduire le sucre vous permet de vous régaler en limitant l’apport de glucose.

Exercices physiques
Un régime n’est rien si on ne l’associe pas à un sport ou une activité physique. Souvent l’effort physique nous coupe l’appétit et surtout raffermit et tonifie les muscles. Plus vous brulez de calories plus vous perdez du poids.

Une petite recette à base de citron
Notre corps a la capacité de se nettoyer mais après une période de fêtes, notre système a du mal à éliminer les déchets créés par les nourritures.

Le citron a un effet détoxiquant pour le corps. Son acidité aide le processus du nettoyage agissant comme un détergent interne pour dissoudre les graisses.

Une petite boisson toute simple à réaliser et excellente au goût ce qui n’est pas négligeable.

2 cuillères à soupe de sirop d’érable ou de miel liquide
2 cuillères à soupe de jus de citron fraichement pressé
une pincée de poivre de Cayenne ou de gingembre selon votre goût

Mélanger ces ingrédients et les diluer dans un demi litre d’eau froide ou chaude. Cette boisson est à boire tout au long de la journée autant que vous le souhaitez, idéalement 6 à 8 verres par jour.

Et surtout ne jamais culpabiliser quand on mange car le stress est un élément qui nous fait grossir. Le tout est d’adopter un style de vie sain par petits changements graduels. Il faut quelques semaines pour qu’un changement devienne une habitude dans notre vie.

Les bonnes questions avant d’adopter un animal

L’adoption d’un chien ou d’un chat n’est pas un geste anodin. Ce geste vous engage pour un certain nombre d’années, et ne doit pas être un simple coup de coeur pour une petite boule de poils. Découvrons tout ce qu’il faut savoir avant d’adopter.
Un animal de compagnie, en particulier un chien, vous demande beaucoup d’affections, de temps, et un peu d’argent. Outre le fait de jouer avec lui, un chien doit sortir au moins trois fois par jour.
Un chat demande moins de temps mais tout autant d’affection.
Ces relations sont essentielles pour créer un lien entre l’animal et le propriétaire, et sont également un moyen d’éducation.

Les chiens et les chats sont normalement tatoués et vaccinés, et possèdent un carnet de santé qui retrace les suivis des vaccins. Vous devez faire les rappels au moins une fois par an et faire suivre votre animal en cas de maladie, d’infection ou d’eczéma. Le prix d’une consultation chez un vétérinaire étant très variable, il ne faut donc pas hésiter à faire jouer la concurrence.

Avant d’adopter, il est essentiel de se poser les bonnes questions :
Quelle race choisir ?
Mâle ou femelle ?
Par quel biais ?
Quel âge ?

Toutes ces questions vous éviteront de faire un mauvais choix, et surtout de vous retrouver dans une situation difficile et ingérable, lors de vos départs en vacances notamment. Cette période est malheureusement souvent néfaste pour nos compagnons à quatre pattes.

En conclusion, une adoption responsable et réussie ne peut se faire que sous certaines conditions. Posez-vous les bonnes questions !

Conseils pour repérer les copies en brocante

Depuis quelques années, avec l’engouement des vieux objets, les salons des antiquaires et les brocantes sont envahis par des copies d’anciens. Comment éviter les pièges?
La France recèle beaucoup d’objets et de meubles anciens, richesse de son patrimoine, de nos villes et de nos régions. Ces merveilles, comme les pâtes de verre « Gallé », les faiences de Gien, les objets publicitaires, les plaques émaillées, les pendules en bronze, les meubles, sont des bijoux quand ils sont authentiques.

Mais avec l’essor des brocantes et divers salons d’antiquités, les copies fleurissent sur les étals. Il y a encore quelques années, on pouvait croiser quelques pâles reproductions très mal copiées, et n’importe quel novice voyait du premier coup d’oeil qu’il s’agissait d’un faux. Aujourd’hui, des copies plus vraies que les originaux envahissent les étals et seul un oeil averti sait reconnaître les vrais des faux.

Certains marchands honnêtes annoncent de suite que l’objet en vente est une copie. D’ailleurs, des sites internet sont spécialisés dans ces ventes de fausses marchandises venant essentiellement de Chine et de Roumanie. Dans ce cas, les copies ne présentent pas de problème car l’acheteur paie un prix modique et n’est pas dupe. En revanche, le réel problème résulte du fait que certains marchands, peu scrupuleux, vendent le faux pour le vrai.

Peut-on éviter les pièges et reconnaître l’authentique de la copie ? Certaines copies sont facilement décelables alors que d’autres demandent l’oeil d’un expert.

Quelques conseils généraux pour déjouer les pièges
Il est préférable de privilégier les achats chez des marchands professionnels qui détiennent une carte et qui ont « pignon sur rue ». Ils ne s’amuseront pas à ce « jeu » car tout contrevenant s’expose à des sanctions pouvant aller jusqu’à 5 ans de prison et 500 000 euros d’amende. Si par malchance, l’objet acquis se révèle être faux, vous aurez toujours la possibilité d’avoir un recours. Un professionnel peut également vous remettre une facture avec la description exacte de l’objet et le prix. Un antiquaire est aussi en mesure de vous procurer un certificat d’authenticité garantissant la provenance de la marchandise.

Dans le doute, vous avez toujours la possibilité de faire expertiser votre objet par un commissaire priseur.

Un autre élément peut interpeller votre méfiance. En effet, un vase Gallé à 20 euros ou un biscuit à 15 euros ne peuvent être évidemment que des copies. Le bon sens, dans ces cas-là, est votre allié.

Quelques astuces pour authentifier des objets anciens
L’émail
La production des ustensiles de cuisine émaillés démarre avec succès vers les années 1850. Les motifs évoluent en fonction des courants artistiques: petits damiers dans les années 1940, motifs de fleurettes bleues pendant l’entre-deux guerres… L’authentification d’un ustensile émaillé ancien reste difficile pour un particulier. Les copies sont réalisées à froid donc les pièces ont moins d’éclat, la peinture est plus grossière avec des dessins moins fins, et l’empâtement est visible.

Le cuivre et l’étain
Il faut se poser les bonnes questions, à savoir si la patine est homogène, si les soudures sont récentes… Une autre astuce est d’approcher un aimant de l’objet et s’il adhère, cela signifie que la pièce est vraisemblablement fausse. Il s’agit certainement d’acier recouvert de cuivre.

En ce qui concerne l’étain, la réglementation est stricte. Les objets poinçonnés sont composés de 95% d’étain, mais attention, car la majorité des objets chinés sont en plomb.

La céramique
Le dessin peut vous donner quelques indices pour détecter un faux. Le dessin original est fin, léger avec des couleurs bien particulières. Mais dans ce domaine, cela relève de l’expertise professionnelle. Il est préférable d’avoir un original en main pour pouvoir comparer.

L’ivoire
Au début du XIXe siècle, les matières composites, comme le celluloïd, font leur apparition imitant sans l’égaler l’ivoire. L’os également a été une alternative largement utilisée au début du XXe siècle.

Pour se repérer, il faut savoir que les matériaux plastiques sont plus légers que l’ivoire et présentent souvent des bulles en surface et des traces de moulage. Ce sont des signes imparables!

Si vous décidez de vous faire plaisir en acquérant l’objet ou la commode XVIIIème de vos rêves, il est préférable de l’acheter chez un professionnel. Il pourra vous garantir l’authenticité de votre achat par un certificat ou une facture. Vous pourrez ainsi, être rassuré et contempler votre pièce de collection, en étant assuré de sa valeur et de son ancienneté.

Si vous êtes passionné de brocante, site à consulter

Bûche de noël : recettes simples

Bientôt Noël et sa traditionnelle bûche… Facile de l’acheter chez le pâtissier près de chez soi mais quelles délice et satisfaction de la réaliser soi-même.
Voici quelques recettes très simples à réaliser… mais avant de vous lancer dans la farine et le chocolat un peu d’histoire….

La bûche symbolise le feu, la chaleur et il est tout naturel que l’on mette ce morceau de bois, qui promet une douce chaleur aux membres de la famille, le 25 décembre au coeur de l’hiver.

La bûche de Noël réunit le coeur familial ou amical en cette période de froidure.

Mais au Moyen-Age la bûche était un impôt en nature payé au seigneur par son vassal. A la Noël le vassal apportait du bois.

Partout, même dans les plus humbles demeures, on veillait autour de larges foyers où flambait la souche de hêtre ou de chêne avec ses imperfections, ses bosses et ses creux.

De nos jours on déguste cette pâtisserie devant l’âtre de sa cheminée ou tout simplement proche de son radiateur (les temps ont changé!) mais toujours dans la chaleur conviviale de la famille ou amis.

A vous de vous lancer…. Quelques recettes simples à réaliser…

Bûche marron Facile et sans cuisson
500g de purée de marron
100g de beurre
100g de chocolat
100g de sucre
vanille
5cl de lait

Faire fondre le chocolat avec le beurre au bain marie, y ajouter hors du feu le sucre vanillé.

Incorporer à la purée de marron le chocolat fondu et un peu de lait : le mélange doit rester ferme.

Mouler dans un moule à cake. Servir après nappage au chocolat en tranche fine accompagné d’une crème anglaise.

Très facile et excellent!!

Bûche Nutella et orange
4 oeufs (séparer les jaunes des blancs)
100g de sucre
50g de farine
1 pot de nutella (quantité selon son envie)
Jus de 2 oranges pressées

Monter les blancs en neige

Mélanger les jaunes avec le sucre puis ajouter la farine.

Ajouter les blancs en neige

Couvrir la plaque de four avec du papier sulfurisé et y verser la préparation.

Puis cuire au four préchauffé th 7/8 (200° environ) selon les fours pendant 10 minutes.

Laisser refroidir un peu puis napper de nutella et rouler dans le sens de la longueur.

Dernière étape : arroser de jus d’orange

Bûche au café glacé
300g de boudoirs à réduire en poudre au mixer
10cl de café corsé
150g de beurre
2 oeufs (séparer les blancs des jaunes)
100g de sucre
200g de créme de marron vanillée
10cl de crème fraiche épaisse

Faire fondre le beurre au bain marie.

Battre les jaunes d’oeuf avec la moitié du sucre soit 50g et ajouter le café chaud et le beurre. Bien mélanger.

Verser ce mélange plus la crème de marron et la crème fraiche dans les boudoirs réduits en poudre ce qui donne une pâte lisse.

Battre les blancs en neige avec le reste de sucre soit 50g et incorporer délicatement dans la préparation précédente.

Mettre dans un moule à bûche et congeler pendant 2/3h.

Décorer selon son goût…

Etape finale : déguster!!

Histoire et recette de la galette des rois

Elles sont bien rondes, dorées et coiffées d’une couronne dans la vitrine de votre pâtissier : les galettes des rois investissent chaque début d’année en France.

Si l’origine en est religieuse, la galette des Rois est devenue aujourd’hui en France une tradition familiale. L’occasion également de se rassembler autour d’une table entre amis. Nous dégustons tous avec délectation ces petites galettes garnies de frangipane et nous nous amusons autour d’une table à tirer la fève en recouvrant la galette d’un torchon, à nous couvrir d’une couronne…

Petite histoire de la galette des Rois…

L’Epiphanie
Le terme Epiphanie vient du grec et signifie « manifestation, apparition ». La fête des Rois a lieu le 6 janvier de chaque année chrétienne et correspond à la présentation de l’enfant Jésus aux Rois Mages Melchior, Balthazar et Gaspard venus à Bethléem guidés par une étoile. L’Epiphanie commémore donc la naissance supposée de Jésus comme l’enfant Dieu mais aussi l’adoration des Rois Mages. Les Rois Mages étaient donc venus d’Orient jusqu’en Judée guidés par une étoile pour rendre hommage au Roi des Juifs né à Bethléem. Ils lui apportèrent à cette occasion des cadeaux d’une grande richesse symbolique : or, encens et myrrhe.

L’origine de la fève
Les Romains utilisaient la fève comme bulletin de vote pour élire le Roi du festin lors des fêtes de famille. Pour assurer une distribution la plus juste possible il était de tradition que le plus jeune se place sous la table et nomme le bénéficiaire de la part.

Une légende raconte que la fève serait née avec la fameuse bague de Peau d’Ane qui glissa dans la pâte juste avant d’enfourner le gâteau.

La galette
La première part appelée « part du pauvre » désignée par le plus jeune enfant de la famille était réservée au premier visiteur imprévu.

Il y avait aussi la « part des absents » : le fils aux armées, un pêcheur qui n’était pas rentré… C’était une façon de dire « on pense à vous ».

Recette simple de galette des Rois
2 pâtes feuilletées
100 g de poudre d’amande
75 g de sucre
1 oeuf
50 g de beurre mou
Extraits d’orange, citron, vanille, rhum selon votre goût
1 fève !

Disposer une pâte dans un moule à tarte et la piquer avec une fourchette.
Mélanger dans un saladier tous les ingrédients et étaler sur la pâte.
Mettre la fève sur un bord pour minimiser les chances de tomber dessus en découpant la galette.
Refermer la galette avec la deuxième pâte et bien coller les bords en humectant les bords avec de l’eau.
Dessiner dessus avec un couteau et dorer avec un jaune d’oeuf dilué avec un peu d’eau.
Percer le dessus de petits trous pour laisser l’air s’échapper.
Enfourner à 210°C environ (th 7) et laisser cuire 30 minutes environ. A surveiller selon votre four.

Cette recette toute simple régalera votre famille et vos amis…

Astuces pour nettoyer peinture et cadre

Vous venez d’acquérir une toile dans un vide-grenier et vous voulez lui redonner un coup de jeune? C’est possible, mais en respectant certaines précautions.
Il n’est pas toujours évident, quand on est novice, de savoir comment nettoyer un tableau. Il faut avant tout définir la peinture et se poser les bonnes questions: est-ce de l’huile, de l’acrylique, de la gouache? est-il verni ou non?

La gouache est une peinture à l’eau, donc si vous utilisez du liquide, la peinture risque de se mélanger et de disparaître. Pour ce type de peinture, il n’existe pas de solution, sauf celle d’utiliser un chiffon sec pour dépoussiérer.

Nous consacrerons donc nos conseils au nettoyage de la peinture à l’huile. Les mêmes procédés peuvent être utilisés pour la peinture acrylique, si elle est de bonne qualité. Sinon, il est préférable s’abstenir. Si vous avez un doute, demandez conseil à un professionnel.

Comment nettoyer un tableau non verni
La peinture est de nature très fragile. Elle peut s’abîmer et s’écailler facilement. En revanche, elle offre une grande résistance à l’eau.

Dans le cas où la peinture ne s’effrite pas, vous pouvez utiliser cette astuce: coupez une pomme de terre et passez-la dans un petit coin de la toile pour faire un essai. Il est important de bien essuyer ensuite avec un chiffon doux. Si le test est réussi, vous pouvez continuer sur tout le reste du tableau.

Si votre tableau est verni
Si votre tableau est vieux, le vernis est sans doute collé à la peinture. Enlever le vernis demande d’utiliser des produits abrasifs. C’est un travail très délicat, qui requiert les qualités et le savoir-faire d’un professionnel. La seule action possible dans ce cas est d’effectuer un lavage soigneux avec du savon de Marseille mélangé à de l’eau et une petite brosse très douce. Ne jamais mouiller le dos de la toile, car la peinture prendrait l’eau et risquerait de se détacher.

Nettoyer votre cadre
Une fois votre toile remise à neuf, il faut vous occuper du support, c’est-à-dire du cadre.

Cadre en bois doré
Battre un blanc d’oeuf en neige et y mélanger quelques gouttes de vinaigre d’alcool ou d’eau de javel. Badigeonner le cadre et laisser sécher. Brosser doucement et essuyer avec un chiffon doux.

Cadre en bois
Pour le nettoyer, il suffit de passer une éponge humide d’eau savonneuse chaude. Pour lui redonner un coup de jeune, le nettoyer avec un chiffon imprégné de quelques gouttes d’huile de lin.

En résumé, une toile est un support très fragile, donc il faut prendre toutes les précautions avant de vous lancer dans les grands travaux de nettoyage.

Il faut déterminer le type de peinture, la qualité, l’époque du tableau et surtout s’armer de patience.

Croquez la retraite à pleine dent !



La retraite, comme l’étymologie l’indique, ne signifie pas « se retirer du monde ». Il est usuel d’entendre « depuis que je suis à la retraite, je n’ai plus le temps ». Mais rentrer dans le monde des Séniors demande une préparation. D’abord, se sentir rassuré sur le plan financier et ensuite sur le plan psychologique. Voici un guide, simple et pratique, pour vous aider à entrer activement dans votre retraite.
Aspects financiers : Evaluer le montant de sa retraite

Evaluer sa retraite
Vous pouvez obtenir toutes les informations sur le site : assurance retraite
Demander un relevé de carrière
Il est préférable de le demander, plusieurs années, avant la retraite. Ce relevé vous permettra de faire un premier point sur le montant. La plupart des organismes vous contacte, avant l’âge, pour préparer votre dossier. Dans le cas contraire, n’hésitez pas à les contacter.

En cas de cumul de plusieurs emplois
Si vous avez cotisé à plusieurs caisses, il faut demander un relevé à chacune d’elles. Les différentes caisses apparaissent sur les bulletins de salaires.
Salarié d’une grande entreprise

Les grandes entreprises offrent souvent des services d’informations. Le service des ressources humaines ou du personnel seront les plus aptes à vous aider.
Votre départ à la retraite est un choix personnel et vous devez posséder le maximum d’informations, afin de prendre la bonne décision.
Aspects psychologiques : Se préparer à rentrer dans la vie des Séniors

Rentrer dans le monde des Séniors est un tournant de la vie qui demande une préparation psychologique préalable. N’attendez pas la dernière minute pour vous poser les bonnes questions.

Retraite ne signifie pas « ne rien faire et être inutile ». La retraite, c’est la vie qui continue à un autre rythme, et c’est surtout ce que vous décidez d’en faire.

Voici quelques conseils à méditer pour bien préparer sa retraite.

Privilégier plaisirs et activités
Faites une liste des activités que vous avez toujours eu envie de faire :
– Sport.
-Jardinage.
– Dessin.
– Sculpture…

Donnez-vous des buts à atteindre, c’est une façon de vous valoriser et d’accomplir votre personnalité d’une autre façon que dans le travail.

Hygiène de vie
Pour profiter pleinement de sa retraite, il faut être en bonne condition physique :
– Faire du sport.
– Continuer à se lever tôt.
– Garder un rythme actif.
– Respecter des heures, même si elles sont consacrées aux loisirs.
– Se créer un nouveau réseau social.

Voir la famille, les enfants, les petits-enfants, c’est bien. Mais, gardez du temps disponible pour voir vos amis, vos relations, faire des voyages. Les club de loisirs ou associations sont des lieux idéaux pour se tisser des liens et garder un contact social actif.

Alors laissez votre angoisse de côté et croquez la retraite à pleine dent !

 
Assurance Obsèques - assuranceobsèques.fr
Prévoir, c'est préparer l'avenir. Prévoir c'est déjà agir...
comparez - assuranceobsèques.fr
Trouvez le contrat le plus adapté à vos besoins - assuranceobsèques.fr

Guide du Chèque Emploi Service Universel (CESU)


Le Chèque Emploi Service Universel, plus connu sous la dénomination CESU, est un moyen simple de payer et de déclarer les services d’une aide à domicile. Il a été créé pour limiter le travail au noir, et pour professionnaliser les emplois liés à l’aide à la personne. Quels sont les avantages du CESU et quelles sont les modalités d’utilisation ?
Les avantages liés au CESU

Les atouts du CESU sont nombreux, comme :
– La facilité d’utilisation.
– La simplification administrative.
– La sécurité de la personne employée.
– Le respect de la règlementation, surtout au niveau de la déclaration des charges.
– L’avantage fiscal est intéressant : réduction de 50 % des dépenses, dans la limite d’un plafond fixé.

Qui sont les personnes concernées par le CESU ?
Le CESU est réservé aux particuliers et concerne l’ensemble des services à la personne, tels que la femme de ménage, l’assistante maternelle, les petits travaux de bricolage, le jardinage. Il est destiné à inciter les particuliers à déclarer les personnes, et de ce fait, à limiter le travail parallèle.
Grâce à ce système, il est plus avantageux de déclarer un salarié à domicile. En effet, le fait d’employer une personne, sans la déclarer, est un risque considérable, pénalement puni.

Quelles sont les modalités d’utilisation ?
Les chèques CESU peuvent être obtenus, tout simplement, auprès du guichet de votre banque, ou sur le site de l’Urssaf : Cesu.urssaf.fr.

Ils se présentent sous 2 formes distinctes :
Le Cesu déclaratif, demandé directement par le particulier.
Le Cesu pré-financé, sous forme de ticket, avec un montant prédéfini indiqué. Son financement vient d’un comité d’entreprise, d’une mutuelle ou d’une caisse de retraite.

Comment effectuer la déclaration ?
Concernant la déclaration fiscale d’un salarié à domicile, le particulier employeur a le choix entre 2 options :
Soit, déclarer la rémunération du salarié sur Internet, par le biais du site Cesu.urssaf.fr.
Soit, adresser le volet Cesu au Centre National du Chèque Emploi Service Universel, le CNCESU.

Cet organisme effectue le calcul et le prélèvement des cotisations sociales. Il se charge d’adresser une attestation, tenant lieu de fiche de paie, au salarié. Dans ce cas, le particulier employeur n’a aucune démarche à faire.
Le site Internet, indiqué ci-dessus, est incontournable, pour effectuer toutes les démarches et les formalités administratives.

Prends des vitamines, tu seras moins fatigué !


On entends souvent « Prends des vitamines, tu seras moins fatigué », mais comment fonctionnent ces petites substances sur notre organisme ?

Que l’absorption de vitamines se fasse sous forme naturelle de fruits, légumes, etc., ou de façon plus médicale sous forme de petites gélules vitaminées colorées, les vitamines sont très répandues dans notre société.

Elles contribuent à diminuer la fatigue, le stress et à augmenter la vitalité et l’énergie. Elles sont les bienvenues à l’entrée de l’hiver, au printemps ou à chaque moment où le corps ressent la fatigue.

Que sont les vitamines au juste ?

Les vitamines sont des substances organiques indispensables à la vie, et qui agissent à très faible dose. Ce sont des substances nécessaires en faible quantité, sans lesquelles toute réaction biologique serait impossible. L’organisme ne sait pas synthétiser, c’est-à-dire fabriquer les vitamines dont il a besoin.

Pour un bon équilibre, l’alimentation doit donc être variée afin que les quelques milligrammes de vitamines indispensables au bon fonctionnement soient apportés à l’organisme.

Quelles sont les conséquences lors d’un apport insuffisant ?

Le besoin journalier en vitamines varie d’un individu à un autre et évolue en fonction de l’état physiologique de la personne. L’apport doit tenir compte de l’âge, de l’état physique, de l’environnement et de certaines habitudes de vie telles que le tabagisme, la prise de médicaments, la prise de pilule contraceptive…

Un apport insuffisant d’une ou plusieurs vitamines peut provoquer une carence. Une carence prolongée provoque une avitaminose. On diagnostique souvent un manque en vitamine C.

Pour la petite anecdote, la maladie du scorbut liée à un manque réel de vitamines C a fait beaucoup de victimes parmi les marins, qui partaient de longs mois sur des bateaux et étaient privés de fruits et de légumes. Cela provoque une diminution de la résistance à la fatigue, un stress, une fragilité des vaisseaux sanguins (saignement des gencives).

La conservation des vitamines doit se faire à l’abri de la lumière, de l’air, de la chaleur. La cuisson doit se faire avec un minimum d’eau et éviter le trempage prolongé, car certaines vitamines sont hydrosolubles et se perdent dans l’eau. Il est préférable de cuire les légumes à la vapeur.

Gare au « survitaminage »

La surconsommation de vitamines peut être néfaste pour l’organisme. En effet, les vitamines sont éliminées par les urines. Une concentration trop forte en vitamine C, par exemple, peut entraîner des calculs rénaux.

Un excès de vitamine A peut augmenter les risques de fractures de la hanche.

En résumé

Les vitamines, oui, mais pas en surdosage, surtout dans nos pays industrialisés, car l’excès de bienfaits peut devenir néfaste pour l’être humain.

Une bonne alimentation, saine et équilibrée, peut suffire à apporter le nombre de vitamines nécessaires à un bon fonctionnement de notre corps.