Manger du poisson c’est bon

Quelle meilleure façon de commencer l’été que de le faire avec une cure de poissons ! En effet, voilà un allié de qualité pour accompagner un petit régime et se recharger en énergie. Vous le trouverez et pourrez le consommer selon vos envies : frais, fumé, poché, grillé, en salade, en sushi et, pour les plus pressés, en conserve. Si vous craignez les excès de la surpêche ou les mauvaises pratiques de certaines fermes d’élevage, vous pouvez vous tourner vers les enseignes bio. Vous aurez ainsi la garantie de la qualité, du respect de l’animal et de l’environnement. Certains poissons sont plus bénéfiques pour la santé que d’autres, notamment les poissons gras qui cumulent de nombreux bienfaits.

Un « régime poissons » tout l’été

On devrait consommer du poisson toute l’année, au moins 2 fois par semaine, mais l’été est généralement la saison la plus propice pour s’y mettre. L’intérêt d’intégrer le poisson dans notre régime alimentaire est reconnu depuis la nuit des temps. En effet, les archéologues ont retrouvé des vestiges de consommation de poissons datant de  plusieurs centaines de milliers d’années dans des cavernes. Pour certains peuples, c’était même la seule source de protéines. On le retrouve tout au long de l’histoire et notamment au Moyen-Age en Europe où le calendrier religieux imposait des périodes de jeûne où la consommation de viande était exclue.

Consommez des poissons gras 

Halte aux idées reçues ! Les aliments gras en quantité raisonnable ne sont pas toujours néfastes pour la santé ! Les poissons gras ont en commun d’être riches en lipides et notamment en Oméga 3 qui ont des effets bénéfiques sur l’organisme. Des études scientifiques ont démontré qu’ils ont un rôle de protection contre les maladies cardiovasculaires, la tension artérielle et dans une certaine proportion dans d’autres pathologies. Les poissons gras sont également une source de protéines qui sont essentielles pour la peau, les muscles et les os. Les principaux poissons gras sont la truite, le thon blanc, le maquereau, le saumon et la sardine. Si vous êtes sensibilisé à la surpêche ou inquiet sur la qualité et le taux de pollution des poissons vous pouvez jouer la sécurité en optant pour un label bio. En effet, la certification bio vous assure : • une eau de qualité classée « 1A », • le respect de l’animal (faible densité dans les bassins, durée d’élevage plus longue), • une alimentation biologique pour les poissons (sans OGM, sans pigments artificiels…), • des traitements encadrés et la traçabilité du produit, • une fabrication traditionnelle, • des ingrédients bio notamment pour les conserves, • et la garantie de contrôles stricts.

La truite, le poisson naturellement diététique

Voici un poisson qui est bien de chez nous, on a le sentiment de le trouver à chaque coin de rivière. Et pourtant, ce poisson est sensible à la pollution et exige un environnement de qualité avec une eau courante, fraîche et pure et fortement oxygénée. Heureusement, il se trouve facilement car il est élevé en pisciculture et c’est tant mieux car c’est un poisson qui allie toutes les qualités : bon pour la santé, bon pour la ligne et bon pour le porte-monnaie. D’une part, la truite ne contient que peu de matières grasses, idéal pour un régime. D’autre part, elle est riche en éléments essentiels propres aux poissons gras et contient aussi de nombreuses vitamines : B, PP et A, du phosphore excellent pour les os et les dents et du sélénium. Ce poisson est facile à cuisiner et d’une saveur délicate. Il est d’une haute digestibilité et convient à toute la famille.

Le thon blanc… c’est excellent !!!

Le thon blanc est particulièrement adapté à un régime alimentaire sain car il contient moins de matières grasses que le thon rouge. Outre l’avantage de contenir des Omégas 3, des protéines, du phosphore, du sélénium et nombre de vitamines, le thon blanc contient également de la vitamine D notamment en conserve, du magnésium et du fer. Si vous choisissez du thon en conserve, optez pour les marques sans sels ajoutés, car gare à l’excès de sodium !

Le maquereau, à consommer toute l’année

Comme tous les poissons gras, son atout principal est sa teneur en Oméga 3. Sa pêche n’a pas d’impact négatif sur l’environnement car il est très abondant surtout au printemps, ce qui le rend également très abordable sur les étals. Il peut se consommer sous différentes formes, frais ou en conserve. S’il est frais il doit se consommer très rapidement. En conserve, vous en trouverez à « toutes les sauces », au sens propre du terme, qui font d’excellentes entrées, fraîches et savoureuses. Le saumon : la star des poissons gras Sa richesse en protéines en fait une bonne alternative à la consommation de viandes et d’œufs. Le saumon peut être consommé frais, en conserve ou fumé, dans ce dernier cas il contient d’avantage de protéines mais aussi plus de sel. Le saumon a une chair rosée et les espèces les plus consommées sont des saumons d’élevage (saumon de l’Atlantique) et des saumons sauvages (saumon du Pacifique) que l’on trouve plus fréquemment en conserve. La plupart des saumons d’élevage viennent de Norvège où une grande attention est portée sur la qualité des poissons et sur la qualité de vie. Le saumon est un parfait partenaire santé grâce à tous les éléments qu’il contient : • le phosphore, le sélénium, le calcium, le magnésium, le potassium, le fer, • le zinc qui est excellent pour le système immunitaire surtout dans le saumon d’élevage et le saumon en conserve, • le cuivre, les vitamines B et D, • la vitamine E qui est un antioxydant surtout présente dans les conserves.

La sardine, au barbecue ou en boîte, c’est la meilleure

La sardine est aussi riche en nutriments qu’elle est abordable en prix. N’hésitez pas à manger les arêtes (en faisant toutefois attention bien entendu) car elles contiennent du calcium. Les sardines ont une forte concentration en oméga 3 et contiennent des vitamines et notamment la vitamine D, des antioxydants, du phosphore et du fer. Outre ses incontestables avantages pour la santé, la sardine sait se rendre indispensable sur nos tables, surtout en été, qui est la meilleure saison pour la consommer. Alors, cet été, faites une queue de poisson à vos kilos ! N’hésitez pas à faire appel à votre partenaire santé et beauté : le poisson !
Je suis rédactrice professionnelle. Si mes prestations de rédaction vous intéressent, vous pouvez me contacter à cette adresse mail : trouspi31@yahoo.fr

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.