L’age et la perte de l’audition

De nos jours, on constate que la perte de l’audition est plus aiguë et fréquente chez les seniors que chez les jeunes. De même ce constat prend tout son sens avec les résultats du test du « Mosquito Sound ». La question qui se pose est la suivante, la perte de l’audition est-elle systématique avec l’évolution de l’âge, est-elle quantifiable ? Et finalement quelles sont les mesures à mettre en place pour protéger et améliorer son audition ?

 

Le Mosquito Sound

Cette expérience a démontré que les sons à haute fréquence sont beaucoup mieux captés par les enfants et les jeunes de moins de 20 ans que chez les seniors, ceci démontre une grande capacité d’écoute et une meilleure qualité d’audition chez les moins âgés.

Les expériences scientifiques ont démontré qu’il y’a un lien très fort entre l’âge et la perte de l’audition, le tableau ci-dessus présente une moyenne à titre indicative de ce lien chez les hommes :

Age

Perte d’audition

+75 ans

2 décibels par an

Entre 70 et 75 ans

1.5 décibel par an

Entre 65 et 70 ans

1 décibel par an

Entre 60 et 65 ans

0.5 décibel par an

Les chiffres représentent des moyennes, à titre indicatif, qui peuvent différer selon les cas spécifiques de chaque personne. Chez les femmes, les mêmes grandeurs de chiffre sont constatées mais avec un décalage temporel de 5 à 10 ans, qui pourra signifier qu’en général la qualité de l’audition chez les femmes se détériore moins vite que chez les hommes.

 

Recommandations et conseils

Aujourd’hui avec le progrès technologique, des appareils auditifs abordables sont de plus en plus disponibles. L’appareil auditif permet non seulement d’améliorer la qualité des sons, mais aussi de protéger les oreilles contre une forte dégradation de l’audition. Etant donné que la santé est notre plus grande préoccupation, un manque d’attention et de protection à nos sens sensorielles pourrait causer des complications et augmenter la rapidité de dégradation de l’audition. Pour cela il est conseillé de faire des tests d’auditions d’une manière régulière afin de limiter le risque d’aggravation.

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *