La perte de masse musculaire liée à l’âge

Le vieillissement est une période de votre vie qui s’accompagne de nombreux changements se caractérisant par une diminution globale de votre métabolisme et de vos capacités de régénération. La perte de masse musculaire est un des produits du vieillissement. C’est un phénomène qui touche tous les seniors à un âge plus ou moins avancé.

 

A quel âge et comment est-ce que la perte de masse musculaire commence ?

En réalité, la dégénérescence musculaire commence dès l’âge de 30 ans, à raison d’environ 5 à 8 % par décennie jusque 50 ans. Le tissu musculaire est progressivement remplacé par de la graisse.

A partir de 50 ans, cette perte s’accélère et passe de 1 à 2 % par an puis à 3% par an après 60 ans ! Et naturellement, cette perte de masse musculaire entraîne une perte de force musculaire proportionnelle.

Fitness sénior

De quoi s’agit-il ?

Un peu comme l’ostéoporose définit la déminéralisation osseuse entraînant une diminution de la densité et donc de la résistance de vos os, la fonte musculaire se caractérise par une diminution quantitative des fibres musculaires qui composent chaque muscle.

Ces fibres n’étant pas renouvelées (à cause du vieillissement), on observe alors un amaigrissement de vos muscles. Plusieurs hypothèses ont été émises sur le mécanisme exact de cette fonte musculaire mais la principale implique la diminution de synthèse des protéines musculaires avec l’âge, ce qui justifie le non renouvellement des fibres musculaires citées plus haut.

 

Deux solutions pour lutter contre la perte de masse musculaire

Le vieillissement et toutes ses conséquences sur le corps humain sont des phénomènes inévitables et dits « naturels ». Mais on peut tout de même considérablement réduire la vitesse de développement du vieillissement musculaire et repousser au maximum l’âge de survenu de cette pathologie.

Penser à consommer davantage de protéines. Selon les experts, il faudrait apporter par la nutrition 1 à 1,2 gramme par kg par jour pour subvenir aux besoins musculaires de protéines. La vitamine D aurait également fait ses preuves pour lutter contre la fonte musculaire.

N’oubliez pas de compléter votre alimentation en aliments plus basiques (la quasi intégralité des légumes, de fruits et de leur jus) afin de compenser avec l’acidité élevée des protéines animales.

Pratiquer une activité sportive ! L’activité physique régulière sollicite vos muscles et vos articulations et ouvre l’appétit ce qui « force » votre métabolisme à continuer de synthétiser les protéines musculaires. De plus, pratiqué régulièrement, le sport entretient la qualité de vos muscles et leur tonicité. En savoir plus sur Fitness Senior.

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *