Histoire du maquillage au fil du temps

On appelle maquillage l’utilisation de produits cosmétiques dans le but d’embellir la peau, l’aspect du visage et du corps. Les femmes ont toujours voulu améliorer leur apparence grâce à différents produits et subterfuges.
De tout temps, on a utilisé des produits pour améliorer l’apparence physique ou pour se grimer afin d’appartenir à un clan social (les indiens par exemple) ou plus récemment pour des représentations théâtrales. Il se peut que les hommes préhistoriques aient utilisé déjà de la peinture corporelle pour se différencier d’une tribu à une autre.

Les premières traces écrites se retrouvent dans la Bible et les recherches archéologiques ont permis de retrouver des accessoires et des cosmétiques remontant à 5000 ans avant Jésus-Christ.

Origine du maquillage
Le maquillage remonte à la nuit des temps. 3000 ans avant Jésus-Christ, les Egyptiens connaissaient déjà le maquillage. Le rouge à lèvre, le khôl, le henné, les onguents faisaient partie de l’environnement quotidien des Egyptiens. Cléopâtre est bien évidemment très connue pour se farder et s’enduire de toute sorte de produits. Ces produits à l’époque étaient toxiques car ils étaient constitués de métaux qui détruisaient prématurément la peau et pouvaient altérer les muqueuses. Heureusement de nos jours dans ce domaine les avancées en matière de cosmétologie ont évoluées et nous préservent d’allergies en tout genre et de dégradations cutanées.

A la cour du roi Soleil
Au XVIIIème siècle le naturel est totalement proscrit et on se farde le jour et même la nuit pour dormir ! Les produits utilisés sont le blanc de céruse pour rendre la peau plus blanche car une peau mate est signe de la paysannerie. Tous ces produits sont très toxiques pour la peau et les les cheveux car ils sont à base de plomb et de mercure. Il rongent et détériorent la peau à chaque application. Les cheveux ne sont pas épargnés et toute sorte de teintures sont utilisés. Les coiffures sont également de véritables chef-d’oeuvre démesurés.

A l’époque les produits sont destinés à masquer les odeurs, la puanteur. C’est un subterfuge pour masquer le manque d’hygiène

Du 19ème siècle à aujourd’hui…
Au XIXème siècle les femmes et les hommes d’ailleurs se maquillent beaucoup moins. Le naturel est à nouveau à l’honneur. L’accent est davantage mis sur l’hygiène et le maquillage est réservé aux actrices et aux prostituées.

Aujourd’hui les avancées en matière de cosmétologie sont énormes et les nouveaux produits permettent un maquillage fin, léger qui passe inaperçu tout en soignant la peau.

Le but du maquillage est de passer inaperçu. Il rassure la femme dans son apparence et lui donne confiance pour une meilleure approche avec elle-même et la société. L’apparence physique est très important aujourd’hui pour s’insérer dans la société, être crédible dans un milieu professionnel.

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.