Histoire de la fête des mères et cadeaux

Bonne fête maman ! Cette phrase fusera bientôt dans la plupart de nos foyers français. Les enfants vont pouvoir par un bisou ou un cadeau démontrer leur affection à leur maman. Ce sera la valse des cadeaux mal emballés, choisis à la hâte ou préparés avec amour à l’école (le fameux collier de nouilles…).

Les enfants ne sont pas les seuls à se manifester ce jour-là. Les adultes ne sont pas en reste et profitent de cette journée pour passer un moment en famille.

Origine de cette fête ?
Les historiens ont relevé les premières traces de cette manifestation dans la Grèce antique aux environs du Ve siècle avant Jésus-Christ. Cette célébration faisait honneur à Rhéa, la grand-mère des dieux et notamment de Zeus.

En France, en 1806, Napoléon tente de relancer la fécondité en prônant la vertu de la famille nombreuse. Plusieurs étapes vont suivre pour rendre cette fête officielle, surtout durant les périodes d’après-guerre. Cette mesure tentait à relancer la natalité en rendant hommage aux mères de famille nombreuse.

C’est en 1941 que le régime de Vichy rend cette fête officielle et l’inscrit dans le calendrier dans un cadre de politique nataliste. Cette fête a donc tendance à « ranger » les femmes dans un cadre très étroit de « reproductrices » et de mères au foyer.

Cette fête existe dans plusieurs autres pays tels que les États-Unis, le Danemark, l’Italie, la Turquie. Les origines ont toujours le même objectif : celui de promouvoir la natalité et de récompenser les familles nombreuses.

La célébration de la fête des mères a donc comme origine, non pas la sublimation de l’amour maternel, mais plutôt une volonté politique pour relancer la natalité. La mère de famille nombreuse se voit décorée d’une médaille et encensée socialement.

Quel cadeau offrir pour la fête des mères aujourd’hui ?
Depuis cinquante ans heureusement, la condition des femmes a évolué, et la fête des mères prend un sens moins politique. Les cadeaux, tels que les fleurs et les parfums, ont su s’imposer comme les grands classiques devant les appareils électroménagers très en vogue dans les années soixante-dix.

La femme est mis à l’honneur et non plus seulement la maman. Cette évolution explique l’apparition d’une nouvelle catégorie de cadeaux « bien-être », tels que des bons pour massage, relaxation, week-end détente, sport…

À chaque maman, son cadeau personnalisé, mais il est préférable d’oublier les aspirateurs ou autres électroménagers bien usuels ! Il est donc très difficile de trouver des idées originales pour une fête qui revient cycliquement tous les ans !

La société a tendance à culpabiliser et à montrer du doigt les « mauvais enfants » qui oublient ou qui refusent de se conformer à l’aspect commercial de cette fête. Mais faut-il attendre cette fête pour manifester son amour ? Est-il nécessaire d’offrir un cadeau ? Cette fête n’est-elle pas désuète ? À chacun de se poser la question…

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *