Petit cours sur la radiesthésie

Quel est le pouvoir du radiesthésiste ?
Le radiesthésiste est une personne ayant des pouvoirs échappant à toutes lois rationnelles, et encore aujourd’hui inexplicables de façon scientifique. Ses interventions ont pour objectifs de découvrir des sources souterraines, de retrouver une personne perdue ou d’établir un diagnostic médical. Afin de le guider dans ses recherches, il utilise des instruments comme le pendule ou la baguette pour le sourcier. Pénétrons dans ce monde mystérieux et mystique…

Comment fonctionne la radiesthésie ?
Un radiesthésiste est une personne possédant un don inné lui permettant de percevoir les vibrations telluriques (venant de la terre) ou les énergies émises par les éléments extérieurs (êtres humains, animaux, objets…). Sa faculté réside en une capacité ultra-sensorielle et sensitive à ressentir les énergies positives comme négatives émises par tous les éléments extérieurs de notre environnement.

Peut-on développer ces dons ?
Ces pouvoirs peuvent être développés grâce à des techniques de relaxation et de méditation. Afin de comprendre et de se rapprocher de cet univers merveilleux, des formations et des conférences sont dispensées par des maîtres de l’ésotérisme ou des médiums. L’objectif de ces interventions est d’apprendre à canaliser nos sources intérieures pour mieux les diriger et d’avoir la capacité de s’imprégner des énergies extérieures.

Malgré les critiques d’un grand nombre de détracteurs et sceptiques, le monde du paranormal, de la voyance et de l’ésotérisme est univers fascinant.

Foire de Paris et son incontournable concours Lépine

Y’a d’la joie à la Foire de Paris du 27 avril au 8 mai 2012 !
La foire de Paris est un événement populaire qui présente de multiples produits dans les domaines de l’habitat, de l’environnement, du bien-être…
Cette manifestation se tient toujours la dernière semaine du mois d’avril et dure 10 jours.

Ce salon présente plusieurs thèmes différents : l’habitat, l’environnement, le bien-être, les voyages, les loisirs, la gastronomie… Et bien évidemment son célèbre Concours Lépine qui attire de nombreux inventeurs internationaux et qui suscite un intérêt accru chez les visiteurs curieux d’innovations.

Histoire de la foire de Paris
La première foire de Paris ouvre ses portes le 17 mars 1904. Elle n’a pas un lieu d’exposition très précis et se déroule dans plusieurs quartiers de Paris comme les Invalides, les jardins des Tuileries, le Grand Palais… Chaque corps de métiers présente ses produits et ses nouvelles inventions. Les bonimenteurs font fureur. Elle devient très rapidement très populaire et son succès se développe de façon croissante. Elle compte aujourd’hui plus de 3000 exposants et plus de 700 000 visiteurs.

En 1921, le comité des expositions fixe un lieu précis où la foire aura lieu. Elle retient le terrain de la foire aux bestiaux de la porte de Versailles et les premiers bâtiments sont construits en 1923. Depuis cette date, la foire n’a pas dérogé à sa renommée et se tient chaque année donc aux parc des expositions de la porte de Versailles.

Le concours Lépine très prisé…
Le concours Lépine est un des salons les plus visités. Il attire de nombreux curieux à la recherche de nouveaux produits ou simplement excités par les idées un peu loufoques des inventeurs. A l’origine, ce concours est créé en 1901 par Louis Lépine, préfet de police de la Seine. Son objectif est de récompenser une invention ou une idée originale. Cet objectif est toujours le même aujourd’hui. Il est ouvert à tous à condition qu’un brevet ait été déposé au préalable. Il est destiné à faire connaître des petits fabricants et de nombreuses inventions sont primées grâce à ce moyen. Le stylo à bille par exemple ou le fer à repasser à vapeur ou encore le moteur à deux temps.

Très récemment en 2009, les organisateurs ont rajouté une « avenue des femmes » afin d’attirer dans ce milieu plutôt masculin la gente féminine. Depuis 1901, seules trois femmes ont été primées au concours Lépine. Les têtes « chercheuses » seraient-elles exclusivement masculines?

Dans tous les domaines, ce salon est un véritable labyrinthe où se mêlent innovations, inventions, découvertes et éveil des papilles. Une bonne journée en perspective…

Piquez-vous au jeu des Abécédaires, points de croix et broderies

Imaginez-vous les belles dames qui tissaient leurs broderies devant l’embrasure d’une fenêtre, en attendant le retour de leur preux chevalier. Le point de croix, signe des temps anciens, devient aujourd’hui très tendance. Passe-temps agréable, travail minutieux, beauté des couleurs vives occupent paisiblement les après-midi ou les soirées en famille.

Petit matériel et rangement facile
L’abécédaire demande un investissement minime qui comprend une toile, des fils de couleurs et une aiguille. De nombreuses boutiques spécialisées dans le domaine des loisirs commercialisent de multiples modèles différents, du plus classiques au plus modernes. Les sites en ligne sur internet proposent également des kits ou des patrons à des prix très attractifs, pour les novices ou les plus expérimentées. Que ce soit dans les boutiques physiques ou virtuelles, toutes les brodeuses en herbe trouveront leur bonheur au bout des doigts. La toile très flexible se roule et se range facilement au fond d’un tiroir. Pour les plus consciencieuses, un joli panier en osier peut faire office d’un accessoire de rangement, que les plus ambitieuses pourront fabriquer elles-même.

L’abécédaire de A à Z
Le terme abécédaire remonte au XVIe siècle et pas un fil de son écheveau n’a été altéré. Associé aux travaux d’aiguille des petites filles modèles, c’est au XIXe siècle que la broderie a connu son apogée. Depuis, ses lettres de noblesse ont traversé les temps et ont su conquérir aujourd’hui les nouvelles générations.

Un travail d’écriture, un travail d’artiste
Lettres en minuscule, en italique ou lettres romaine… Coton rouge, laine multicolore, point simple ou ourlé… Autant de déclinaisons qui laissent libre cours à notre imagination et à notre dextérité. Les modèles peuvent être suivis selon un plan précis ou tracés d’après notre esprit créatif. L’objectif est de se faire plaisir et d’obtenir un beau résultat, une œuvre d’art !

L’abécédaire a séduit de nombreuses générations et continuera à séduire. Il n’est pas uniquement l’effet d’une mode d’ailleurs sa pérennité à travers les temps en est une preuve.

Affiliaweb

Techniques de base du dessin

Savoir poser les lignes d’un visage, d’un corps ou d’un objet est l’art premier d’un artiste. Fusain, mine de plomb, sanguine, plusieurs techniques existent.
A l’origine le dessin servait seulement de base à la réalisation d’une peinture (huile, aquarelle…). C’est à partir du XVe siècle que le dessin est reconnu comme un art à part entière. Continuer la lecture de « Techniques de base du dessin »