Le vieillissement est une période de votre vie qui s’accompagne de nombreux changements se caractérisant par une diminution globale de votre métabolisme et de vos capacités de régénération. La perte de masse musculaire est un des produits du vieillissement. C’est un phénomène qui touche tous les seniors à un âge plus ou moins avancé.

 

A quel âge et comment est-ce que la perte de masse musculaire commence ?

En réalité, la dégénérescence musculaire commence dès l’âge de 30 ans, à raison d’environ 5 à 8 % par décennie jusque 50 ans. Le tissu musculaire est progressivement remplacé par de la graisse.

A partir de 50 ans, cette perte s’accélère et passe de 1 à 2 % par an puis à 3% par an après 60 ans ! Et naturellement, cette perte de masse musculaire entraîne une perte de force musculaire proportionnelle.

Fitness sénior

De quoi s’agit-il ?

Un peu comme l’ostéoporose définit la déminéralisation osseuse entraînant une diminution de la densité et donc de la résistance de vos os, la fonte musculaire se caractérise par une diminution quantitative des fibres musculaires qui composent chaque muscle.

Ces fibres n’étant pas renouvelées (à cause du vieillissement), on observe alors un amaigrissement de vos muscles. Plusieurs hypothèses ont été émises sur le mécanisme exact de cette fonte musculaire mais la principale implique la diminution de synthèse des protéines musculaires avec l’âge, ce qui justifie le non renouvellement des fibres musculaires citées plus haut.

 

Deux solutions pour lutter contre la perte de masse musculaire

Le vieillissement et toutes ses conséquences sur le corps humain sont des phénomènes inévitables et dits « naturels ». Mais on peut tout de même considérablement réduire la vitesse de développement du vieillissement musculaire et repousser au maximum l’âge de survenu de cette pathologie.

Penser à consommer davantage de protéines. Selon les experts, il faudrait apporter par la nutrition 1 à 1,2 gramme par kg par jour pour subvenir aux besoins musculaires de protéines. La vitamine D aurait également fait ses preuves pour lutter contre la fonte musculaire.

N’oubliez pas de compléter votre alimentation en aliments plus basiques (la quasi intégralité des légumes, de fruits et de leur jus) afin de compenser avec l’acidité élevée des protéines animales.

Pratiquer une activité sportive ! L’activité physique régulière sollicite vos muscles et vos articulations et ouvre l’appétit ce qui « force » votre métabolisme à continuer de synthétiser les protéines musculaires. De plus, pratiqué régulièrement, le sport entretient la qualité de vos muscles et leur tonicité. En savoir plus sur Fitness Senior.

Tout comme la vue, l’audition est un aspect de votre santé qui mérite toute votre attention. Aujourd’hui encore, nous sous-estimons ou négligeons trop l’importance de notre audition dans la vie de tous les jours, et nous en subissons les conséquences. Dans une société de plus en plus technologique, le bruit se normalise et nous affecte.

Que ce soit face aux bruits ambiants ou face à des comportements à risque, il nous appartient d’agir et de protéger notre santé auditive.

probleme-auditif

Les appareils auditifs sont les lunettes de vos oreilles

Des études récentes ont montré qu’il y a aujourd’hui en France près de 6 millions d’individus souffrant de troubles auditifs. Pourtant, seulement 15% d’entre eux bénéficient de l’assistance d’appareils auditifs. Ce grand écart doit nous surprendre et doit nous encourager à nous poser des questions. L’audition est-elle vraiment un sens que l’on apprécie moins que la vue ?

 

D’autres études ont confirmé que ce n’est pas le cas, la majorité des personnes mettant les deux sens au même niveau d’importance. En vérité, il s’agit largement d’une question d’apriori et de fausses idées. Les aides auditives sont des appareils technologiques qui ont progressé radicalement pendant ces dernières décennies, et ne ressemble en rien à l’image archaïque des sonotones. Invisibles et ultra-connectées, ces appareils sont capables de redonner accès à toute la richesse des sons.

La perte d’audition est un handicap que l’on peut régler

Dès 50 ans, il est légitime de penser à passer un bilan auditif. Et c’est environ 50% des plus de 65 ans qui sont concernés par des troubles de l’audition. La presbyacousie désigne la perte naturelle de la qualité auditive avec l’âge ; particulièrement handicapante, elle peut être compensée rapidement par les aides auditives qui s’adaptent aux spécificités de votre oreille. Certaines personnes mettent plus de 10 ans avant de sauter le pas, temps pendant lequel les oreilles continuent de se dégrader et les capacités cognitives peuvent s’affaiblir.

 

Renseignez-vous et adopter les bons réflexes ! Une étude GFK a révélé la claire sous-estimation des troubles auditifs par la population, avec un fort décalage entre la perception du risque et le risque réel des troubles auditifs pour la santé. Dans les centres VivaSon, il est possible de passer un bilan auditif gratuit et de recevoir les indications d’un audioprothésiste diplômé d’Etat si cela s’avère nécessaire.

 

Nombreux sont les retraités et leur entourage qui se questionnent sur la qualité que peut leur offrir un service d’aide à domicile (SAAD), un Foyer logement ou une maison de retraite (EHPAD). Il faut savoir que ces établissements et services sont soumis à un certain nombre d’obligations.

qualite-ehpad-et-saad

Quelles obligations pour les établissements et services pour personnes âgées ?

Les obligations auxquelles ils sont soumis sont nombreuses. Sans être exhaustif, on peut noter qu’elles concernent en particulier le respect d’un certain nombre d’exigences en matière de sécurité, mais aussi en termes de qualité de l’accompagnement ou encore de respect des droits des personnes.

Tout d’abord, les services concernés ont l’obligation de mettre en œuvre une démarche d’amélioration continue de la qualité et d’évaluation du service rendu, souvent avec l’appui de cabinets de conseil (voir par exemple le type de démarche conduite avec le cabinet ABAQ , intervenant spécialisé auprès des EHPAD et SAAD).

La prise en compte de la bientraitance et du respect des personnes est ainsi l’un des éléments examiné lors de ces démarches. La bonne délivrance des informations est également importante (avec par exemple la remise d’un livret d’accueil, d’un contrat de séjour ou de prestation,….).

La nature des accompagnements proposés et leur bonne réalisation est aussi bien sûr examiné, l’ANESM (Agence Nationale de l’Evaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux) édictant régulièrement des recommandations de bonnes pratiques que les professionnels de ces établissements ou services se doivent de mettre en place, en s’appuyant sur un projet d’accompagnement personnalisé, adapté à la situation de chaque personne et construit avec elle. Cela concerne par exemple le temps maximum d’espacement entre les repas (moins de 12 heures entre le repas du soir et le petit déjeuner), la prise en charge des personnes atteintes d’Alzheimer, la prise en compte des situations d’urgence,…

 

Un contrôle régulier des établissements et services par les autorités

Les autorités, qu’il s’agisse des Agences Régionales de santé (ARS) ou les Conseils départementaux vérifient régulièrement l’application de ces différentes normes.
Les établissements et services qui accueillent ou prennent en charge des personnes âgées sont en effet soumis à une autorisation, délivrée pour 15 ans. Durant cette période de 15 années, ces structures doivent évaluer régulièrement le service qu’elles offrent à leurs bénéficiaires. Cette évaluation repose d’une part sur une évaluation conduite par l’établissement lui-même, qui sollicite alors ses professionnels, les usagers et leur entourage, sous forme d’auto évaluation. Le service est tenu de réaliser 3 démarches de ce type par période de 15 ans. Par ailleurs il doit faire réaliser 2 évaluations externes, conduite par un organisme habilité par l’ANESM et indépendant. Le renouvellement de l’autorisation dépendra des conclusions de ce cabinet indépendant.

Toutes ces dispositions ont été rendues obligatoires par la loi du 2 janvier 2002, et on peut constater une amélioration notable de la qualité de servie depuis cette date, même si des progrès restent encore à accomplir. Dans ce cadre, on ne peut qu’encourager les usagers et leur famille à participer aux enquêtes de satisfaction qui leur sont proposées, et qui permettent d’aider le service qui les accompagne à travailler sur ses axes de progrès.

Senior et Cie a été créée en 1973 et a été rachetée par 3 Suisses International. Bleu Bonheur, marque du groupe, a été fondée en 1997 pour devenir la marque dédiée aux seniors.

Depuis plus de 40 ans, la boutique Bleu Bonheur est une communauté de 3 millions de clients, via le catalogue et le Web.

servitesse

Durant l’été 2016, l’entreprise lance la marketplace bleu-bonheur.fr, véritable portail web pour les seniors. Avec 3 millions de visiteurs et 150 000 commandes par an, cette nouvelle plateforme a accueilli plus de 60 partenaires depuis septembre 2016 et a référencé plus de 250 000 produits dès le lancement. Elle a pour vocation de devenir le premier grand magasin en ligne dédié aux plus de 55 ans.

Outre l’offre textile, la marketplace et ses 60 partenaires couvre en priorité les univers suivants au lancement : la santé, la beauté, le bien-être, la maison/jardin et l’épicerie.
Acteur-expert de la cible des 55 ans et plus, Bleu Bonheur connaît vos attentes sur le bout des doigts. Cette marketplace s’adapte à la cible et au temps. De plus, elle représente un véritable compagnon d’achat pour les seniors qui trouvent tout sur un même site. Ainsi, la proximité et la complicité avec les clients sont des éléments centraux dans la stratégie de marque.

 

Le challenge pour 2017 est de développer une vraie communauté de clientes et d’être LA marque référence des seniors, avec l’ouverture progressive de nouveaux univers comme les voyages ou les services. Ceci doit amener la marketplace bleu-bonheur.fr à collaborer avec plus de 100 partenaires et offrir près d’un million de références.

Nous souhaitons tous ralentir le cours du temps afin de préserver notre jeunesse. Avec les régulières avancées technologiques de notre époque, nous avons bon espoir. Cependant, les performances actuelles de la médecine ne doivent pas susciter de désinvolture chez nous, vis-à-vis de notre santé.

trouble auditifSous prétexte que tant de choses peuvent être soignées, il ne faut pas se négliger et attendre qu’il soit trop tard. Des études continuent de paraître et alertent contre les dangers des troubles auditifs non-traités. Il est important d’en prendre note.

 

Vivre avec une perte de l’audition

La perte de l’audition se présente souvent de manière insidieuse. Peu à peu, les sons deviennent moins clairs et l’on ne prend pas toujours la mesure du problème. Des signes ne trompent pas cependant, et la difficulté à communiquer est le plus important d’entre eux. La tentation peut être de vivre avec son handicap, c’est pourtant une mauvaise idée. La beauté des sons disparaît, et les proches en souffrent aussi.

 

Trouver une solution

Seul, avec le soutien de la famille ou des amis, il est important de chercher à s’en sortir et de consulter un spécialiste. Le port d’un appareil auditif n’est pas grand-chose lorsqu’il s’agit de retrouver une audition de qualité. Dans un centre d’audioprothèse VivaSon, il est commun de trouver les patients ravis de leurs appareils, alors même que des doutes subsistaient avant appareillage.

Par ailleurs, retrouver son audition ne doit pas être la seule motivation. Plusieurs études, dont celle du professeur Amieva, exposent le risque accru de troubles cognitifs lorsqu’une perte de l’audition n’est pas diagnostiquée ou soignée. Ne négligez pas votre audition, c’est important.

Le port d’un appareil auditif présente de nombreux avantages pour la santé et pour la qualité de vie en général. Bien souvent, ces appareils sont quasiment invisibles. Balayez vos doutes si vous connaissez une perte de l’audition.

De plus en plus de seniors ont un fort penchant pour le voyage et le tourisme. Avec un emploi du temps sans contrainte et un budget assez conséquent, rien ne les en empêche…

voyage sénior

Les seniors, des voyageurs actifs…

Toujours disponibles, les seniors sont des fervents voyageurs et n’hésitent pas à partir à la découverte des quatre coins du monde. Ainsi, les voyages de groupes de seniors ont le vent en poupe. Ce n’est guère étonnant puisqu’ils peuvent faire le choix parmi des offres alléchantes toute l’année, sur des sites spécialisés en la matière. Que les seniors soient seuls, en couple, en famille, entre amis, ils peuvent voyager à des prix cassés. Des voyages qui répondent parfaitement à leur besoin de partage d’émotion et de convivialité.

 

… et des touristes invétérés

Infatigables explorateurs, les plus de 50 ans n’hésitent pas à choisir des destinations ayant plus trait à la découverte culturelle, historique, gastronomique ou pour être au plus près de l’habitant. Avec des habitudes qui ne cessent d’évoluer, les offres proposées sur internet correspondent parfaitement aux attentes des seniors pour s’adapter à leurs rythmes et proposer de multiples activités. Evasions d’un week-end, séjours d’une semaine, de longues vacances tranquilles, les seniors ont tout à leur disposition.

 

Trouver le meilleur du voyage pour seniors

En plus d’avoir l’embarras du choix parmi des offres de voyage pour senior, ils disposent aussi de divers conseils pour voyager malin et en toute liberté. Tout cela concourt à leur donner une satisfaction totale…

La retraite est une étape que chacun doit vivre, une fois arrivé à la soixantaine. Psychologiquement, c’est un stade assez inquiétant car il s’agit d’un changement de vie que ce soit professionnelle ou autres. Cependant, cette phase de la vie peut devenir un moment d’apaisement avec plus de temps libre pour soi et sa famille, si on sait comment s’y prendre. Pour aider les séniors à la recherche de bons conseils à ce sujet, voici quelques bonnes idées à tenir en compte.

retraite

S’adapter à toute situation

Entre autres, c’est la façon de perception de chaque chose qui mène à la réussite. Si on est positif, quelle que soit la situation, on peut surpasser les problèmes. Idem pour la retraite, avoir une force mentale est indispensable pour mener la vie qu’on a tant rêvée. C’est évident qu’un sénior à l’âge de la soixantaine n’a pas la même condition physique qu’à ses trente ans ou ses quarante ans, cependant avec une envie de vivre et une bonne mentalité, il peut profiter de la vie, être plus présent dans la vie des personnes qu’il aime et vivre sa passion pour le voyage, la lecture, la décoration ou autres.
Outre la santé mentale, la forme et le physique doivent pareillement être entretenus non seulement lors de la jeunesse, mais aussi une fois à la retraite. Il existe des habitudes à faire afin d’éviter les maladies comme l’Alzheimer, les problèmes cardio-vasculaire, l’arthrose, ou autres. Il faut alors avoir une bonne alimentation, faire des exercices physiques, sortir de temps en temps, et éviter de ne rien faire.

En savoir plus sur les dossiers utiles à la retraite

Que ce soit pour une retraite anticipée ou une retraite normale, il existe des documents à réunir pour établir le dossier de retraite. Pour vous faciliter la vie, il faut savoir à l’avance tous les détails de ces paperasses. En général, il faut une demande de retraite, votre relevé de banque pour verser votre pension de retraite, vos bulletins de solde de la dernière année de travail, votre pièce d’état civile, votre acte de naissance que vous pourrez demander ici, une pièce affirmant l’arrêt d’activité et un certificat médical. Ces documents varient selon le cas, mais à la base, ce sont les essentiels. Si pour des raisons personnelles, un sénior souhaite une retraite anticipée, il faut tout simplement qu’il fasse sa demande de retraite à l’avance.

Les personnes âgées ont parfois besoin de quelqu’un pour les aider à réaliser des activités au quotidien. Pour certains, une assistance en permanence est même indispensable afin qu’ils puissent vivre plus confortablement. Que peut-on donc faire pour parfaire la vie de nos grands-parents ou du senior qui est dans la famille ?

Aide Senior

Occuper les séniors avec des activités ludiques

Entre autres, être occupé pendant toute la journée est tout ce qu’il y a de bénéfique pour les séniors. Cela leur permet de se sentir utile et de retrouver goût à la vie. Quelle que soit le type d’activité : lecture, danse, sport, musique, bricolage, etc. tout est envisageable pour offrir une vie plus joyeuse aux personnes âgées. En outre, il faut savoir que plus un sénior est occupé par une activité ou une passion, moins il est exposé au risque d’Alzheimer et/ou autres maladies qui touchent notamment les personnes âgées.

Pour une journée réussie, rien de mieux qu’une bonne organisation afin de prendre soin de la personne âgée dans sa famille. Par ailleurs, s’il n’y a personne pour aider le sénior, une bonne alternative consiste à se tourner vers un service à domicile d’aide aux séniors.

 

Les avantages des services d’aide aux séniors

Avec une personne spécialisée dans l’aide aux séniors, ces derniers n’auront plus de peine dans la gestion du quotidien. Effectivement, l’aide aux séniors peut aider pour ranger la maison, préparer le repas, faire des courses ou même assister en cas de maladie, de voyage ou de déplacement.

Eh oui ! Tout cela n’est pas facile si le sénior n’a pas quelqu’un pour le soutenir et l’aider. Et les autres membres de la famille ne seront pas forcement disponibles 24 heures sur 24. Ils travaillent à domicile afin d’améliorer la vie des séniors.

bien-etre-articulations-1024x389Arrivée la cinquantaine vous pouvez ressentir des douleurs au niveau de vos articulations. A force d’utilisation les articulations se fatiguent et s’usent naturellement avec l’âge. On évoque alors le terme d’arthrose. Différentes méthodes plus ou moins naturelles permettent d’atténuer la gêne ressentie. Une des méthodes naturelles les plus efficaces est la prise de compléments alimentaires.

L’arthrose, une usure du cartilage

 

D’ où provient l’arthrose ?

La douleur et la gêne au niveau des articulations proviennent de l’usure du cartilage qui peut être naturelle ou prématurée (suite à un traumatisme, au surpoids, à un travail excessif, à l’exercice d’un sport ciblé).

Les articulations porteuses (hanches, genoux) et les autres articulations sollicitées lors de nos activités quotidiennes (dos, coudes, mains) travaillent en permanence tout au long de notre vie. C’est pourquoi nous parlons bien souvent de l’arthrose lombaire, arthrose de la hanche, arthrose du pied, arthrose des doigts, arthrose du genou, arthrose cervicale, etc…

Un tissu protecteur aux extrémités des os permet d’atténuer les pressions dus aux mouvements. La perte progressive ou prématurée de la qualité de ces coussins protecteurs est à l’origine de la plupart des problèmes articulaires.

 

articulation-normale

Soulager l’arthrose avec des compléments alimentaires naturels

Comment soigner l’arthrose naturellement ? Avec des compléments alimentaires naturels.

En fonction de l’origine de l’arthrose quelques conseils basiques à suivre : perte de poids, activité physique douce et régulière, alimentation équilibrée et variée. Si ces mesures ne suffisent plus alors il faut faire appel à des ingrédients naturels qui ne se trouvent pas facilement sur le marché :

– Les plantes comme la Griffe du diable, l’Ortie, la Boswellia, la Prêle, le Pissenlit…

– Des principes actifs appelés AASAL(Anti-Arthrosiques Symptomatiques d’Action Lente). Après de nombreux travaux cliniques, leur activité a été prouvée comme anti arthrosique. Ce sont le glucosamine sulfate, le chondroïtine sulfate, les insaponifiables d’avocat ou de soja et la diacerhéine.

– D’autres principes actifs comme le MSM, l’acide hyaluronique, la collagène de type II,…

Il existe de nombreux compléments alimentaires sur le marché qui possèdent 2 ou 3 éléments cités ci-dessus mais les seuls qui réunissent au minimum 7 de ces principes actifs sont les produits Arti Forte, Arti Forte Plus et Arti Sport. Ce qui assure leur efficacité.

arthrose-debutante-298x300

En savoir plus sur le site www.expharm.fr

retraite-et-assurance-auto

Les cotisations pour la prime d’assurance auto font parties des versements réguliers les plus importants. Atteignant parfois plusieurs milliers d’euros par an pour les plus malheureux, le budget des Français est lourdement impacté. Avec des revenus plus faibles, les retraités peuvent avoir des difficultés à s’accommoder de telles dépenses.

Les retraites diminuent et les retraités ont de plus en plus de mal à « joindre les deux bouts ». La prime d’assurance auto étant parfois trop importante, il existe des solutions pour réduire la facture.

Contrats spécifiques, garanties plus faibles ou encore prime d’ancienneté tout est bon pour faire des économies.

 

Assurance au tiers ou assurance au tiers étendu

L’assurance tous risques vous protège financièrement contre tous types de dommages que vous subissez et que vous infligez à des tiers. C’est le niveau de garantie maximum en France, c’est donc également celui qui coûte le plus cher.

 

L’assurance au tiers est le niveau de garantie minimum en France, elle vous protège financièrement uniquement contre les dommages que vous pouvez infliger à des tiers. Autrement dit, vous n’êtes pas couvert en cas d’accident responsable si vous vous infligez vous-même des dommages matériels ou corporels. Un tel contrat peut être intéressant financièrement étant donné les tarifs imbattables qu’il propose. Une fois à la retraite, plus rien n’est pressant, la prudence sur la route devient une routine, il peut être intéressant de choisir de basculer sur un contrat d’assurance au tiers pour faire diminuer le montant de la prime d’assurance.

 

Mais, certains vont rester réfractaires quand au niveau de garantie proposé dans les contrats d’assurance au tiers qu’ils jugent trop faible. C’est pourquoi les compagnies d’assurance ont jugé bon de mettre en place des contrats d’assurance au tiers « étendu ». Ce sont des assurances au tiers incluant des garanties supplémentaires s’adaptant aux besoins de l’assuré. Moins chers que les contrats tous risques, mais plus chers que les assurances aux tiers classiques, ces contrats restent intéressants étant donné qu’ils permettent de créer un bon rapport qualité/prix pour rouler moins cher sans pour autant négliger les questions de sécurité.

 

Des formules adaptées à votre profil

Il existe des contrats moins connus que les contrats d’assurance classiques, mais qui sont parfaitement adaptés aux retraités :

  • La formule d’assurance « promenade » permet de retirer les trajets domicile/travail et travail/domicile. Selon les statistiques, ce sont ces trajets qui sont les plus mortels en France et qui, sur le principe du pot commun, gonflent le montant des primes d’assurance auto.

Un retraité n’a plus besoin de s’assurer sur ce type de trajet étant donné qu’il est à la retraite. Souscrire un contrat d’assurance promenade peut être une bonne solution pour faire des économies.

  • Sur le même principe, la formule assurance au kilomètre permet d’ajuster le tarif, selon le kilométrage que vous réalisez sur une année. Avec cette formule, vous pouvez rouler en toute sécurité pour un moindre coût. Attention cependant à ne pas dépasser le plafond de 8 000 km par an qui serait alors un motif d’exclusion.

 

Et après…

Le marché de l’assurance est en perpétuelle évolution. Avec la loi Hamon qui renforce l’aspect concurrentiel du marché en facilitant les résiliations, les assureurs cherchent sans cesse de nouveaux contrats permettant de réduire les coûts de l’assurance auto.

 

Récemment, la MAIF a annoncé vouloir mettre en place un contrat « 4+2 », aussi appelé contrat « Cendrillon ». Ce contrat a pour objectif de proposer 60 jours d’assurance tous risques aux assurés possédant une assurance auto et désireux de conduire occasionnellement un deux roues. Assuré au tiers le reste de l’année, c’est à l’assuré de décider du moment où il souhaite conduire son deux roues directement via l’application pour passer en assurance tous risques à des prix imbattables.

 

Plus futuristes, les assurances connectées et le PAY AS YOU DRIVE sont en pleine expansion. Avec pour objectif de juger la conduite d’un automobiliste, ces assurances accordent des primes aux assurés ayant été jugés bons conducteurs. Un retraité qui réalise essentiellement des trajets courts et moins fréquemment qu’un jeune actif, va pouvoir bénéficier de tarifs préférentiels.

Plus d’informations à retrouver sur le site comparer-les-assurances-auto.com